Les « bilatérales », ce sont les réunions informelles tenues entre la direction d’une entreprise et une organisation syndicale pour traiter de sujets spécifiques, d’une ou de plusieurs revendications en amont ou en cours de négociation… Autant dire que sans ces réunions informelles, il n’existe ni relations sociales, ni négociation ! Nous y consacrons donc deux billets successifs. Dans celui-ci, nous abordons la nécessité de rencontrer TOUTES les organisations syndicales lors de ces bilatérales.

Qui dit « bilatérale » dit progression, lucidité, confidentialité (lire notre billet “A l’ombre des bilatérales 1/2“), mais aussi équité. Ainsi, il m’est arrivée d’être questionnée sur l’importance de mener ces rencontres informelles avec toutes les Organisations Syndicales (la question sous-entendant généralement que la direction d’une entreprise pourrait peut-être les réserver aux plus importantes ou aux plus proches).

Soyons formelle, la réponse est définitivement oui. Avec TOUTES les organisations présentes dans l’entreprise. Même si vous pensez qu’avec telle ou telle, cela se résume à une perte de temps.

Il est important de mener ces bilatérales avec chacun et cela pour trois raisons :

1. Vous devez négocier de bonne foi. Or, lors des bilatérales, vous négociez ! Même si ces réunions restent confidentielles, il n’en demeure pas moins que vous serez mal à l’aise avec le contexte de la négociation si vous n’avez pas contacté une organisation syndicale en amont.
2. Soyez stratège : les alliés ou réformistes d’aujourd’hui peuvent être les opposants de demain. Dans le même ordre d’idée, un syndicat majoritaire peut devenir minoritaire, d’où l’importance de rencontrer régulièrement tous les leaders chez vos interlocuteurs.
3. Tout finit par se savoir. Alors une organisation syndicale écartée de vos échanges peut mal l’accepter et particulièrement « polluer » vos Instances comme vos négociations. Même si vous pensez que, de toute façon, le délégué syndical invité ne viendra pas, ce qui est d’ailleurs vrai pour certaines organisations, vous lui aurez tendu la main. Laissez-lui la responsabilité de son absence. S’il apprend ensuite que des bilatérales sont organisées avec d’autres, il ne pourra pas vous en tenir rigueur.

Ainsi la bilatérale est-elle la chose la mieux partagée du monde, tout en restant discrète.

Share This